Proposition de l'association lors du réaménagement urbain de la « Route du Coin ».

Publié le par Saint-Chamond Velopole

A l'heure où tout le monde est d'accord pour favoriser de nouveaux modes de déplacement quotidiens, une proposition pour la Route du Coin.

 

Description de la circulation existante sur le sud de la gare de Saint-Chamond.


La route du coin est un axe structurant de la circulation sud de Saint-Chamond : elle permet aux habitants des hameaux du versant « PILAT », ainsi que des quartiers du Coin, de la Véronnière, de la Croix-Raisin de rejoindre le centre ville de Saint-Chamond et la gare.

Cette gare a un parking au nord, saturé malgré les agrandissements successifs.

Actuellement son accès est impossible coté route du coin : les utilisateurs de la SNCF descendant la route du Coin ou des Charmilles de ce coté ont le contournement complet à faire même pour se rendre sur le quai direction Saint-Etienne chargeant un peu plus le carrefour avec l'avenue de la Libération.

Le schéma directeur d'un réseau cyclable élaboré pour la mairie en 2000 avait enregistré cette Route du coin comme un axe structurant du réseau cyclable.

 

Simultanément au parking municipal prévu à l'angle de la route du coin et de la rue  Jules Verne, il a été prévu une diminution en largeur de la chaussée afin d'améliorer la sécurité piétonne et l'accès aux fauteuils roulants en élargissant le trottoir droit dans le sens de la circulation auto.

 

Proposition de VELOPOLE

 

A cette occasion, nous proposons donc comme la loi de 1998 l'impose aux collectivités locales de prévoir un contre-sens cyclable montant à droite si l'on se place dans le sens de la circulation automobile.

Cette piste relierait donc en toute sécurité la gare et le centre-ville aux lieux très fréquentés que sont l'institution Sainte-Marie, les stades sportifs, et le parc Labesse avec une pente accessible à tous en rejoignant après le parking municipal la rue du stade à faible fréquentation.

C'est tout à fait possible si au lieu de prévoir un trottoir surélevé, on fait une chaussée de même niveau que la circulation automobile mais protégée par des plots.

Des plots scindant en deux un niveau de chaussée goudronné ne coûtent pas plus cher qu'un trottoir dénivelé. Ces contresens cyclables existent dans de nombreuses villes d'Europe.

  • Cette solution protège autant les piétons qu'un trottoir.

  • Elle facilite la circulation aux fauteuils roulants qui n'ont pas les dénivelés des « bateaux ».

  • Elle permet de créer un contre-sens cyclable matériellement protégé dans le sens de la montée tout à fait compatible avec les piétons pour laquelle la vitesse d'un cycliste en montée sur une largeur d' un mètre ne présente pas de danger.

  • Les cyclistes voulant rejoindre la gare ou le centre-ville descendraient sur la chaussée normale où la vitesse sera diminuée par la réduction de la largeur (3,30).

Commenter cet article